Pénitents noirs de Guéret

L'histoire de 1673 à 1792

La Confrérie Sainte-Croix des Pénitents Noirs de Guéret est confirmée le 6 septembre 1673 par l'évêque de Limoges, François de Lafayette.
Les Pénitents Noirs se devaient "de visiter les prisonniers et les pauvres pour subvenir à leurs nécessités, d'aider les pauvres filles orphelines à se marier et les enfants à apprendre quelque métier ou art pour gagner leur vie, de visiter les confrères malades, de faire ensevelir les pauvres trépassés, lesquels n'auront laissé aucun bien pour les aider à leurs funérailles et faire prier Dieu pour eux après leur décès."

Plus d'un siècle plus tard, le 12 mai 1783, Louis Charles du Plessis d'Argentré évêque de Limoges autorise la Confrérie à aménager son cimetière autour de leur Chapelle du Crucifix sur un terrain leur appartenant et un autre limitrophe offert par le sieur Antoine-François-Sylvain Coudert seigneur de Sardent.*
Il n'était plus possible en effet, suite à l'ordonnance royale de 1776 qui prohibait les inhumations dans les églises et les chapelles, que les confrères soient enterrés dans la Chapelle Saint-Pardoux de Guéret.

La Confrérie est dissoute pendant la Révolution, le 18 aout 1792, en application d'un décret de l'Assemblée Nationale.

*"à la charge seulement pour lesdits pénitents de lui accorder et à ses descendants la sépulture dans ledit cimetière". ll  y a effectivement une sépulture Coudert dans le cimetière des Pénitents.

La re-naissance (1900 à ce jour)

Le 17 juillet 1900, entourés des membres de la Confrérie et des personnes ayant obtenu des concessions dans le cimetière sans être reçues dans la Confrérie, le commandant Louis Laroche lui-même membre de la Confrérie créait la "Société du Cimetière des Pénitents Noirs." Cette société correspondrait d'ailleurs aujourd'hui davantage à l'appellation "d'association à but non lucratif".

Aujourd'hui, avant chaque Assemblée Générale, les membres qui le désirent se retrouvent pour une prière présidée par le curé de la paroisse de Guéret au cours de laquelle on évoque plus particulièrement les membres décédés lors de l'année écoulée.
Comme lors de l'établissement de la Confrérie en 1673, la Société cherche depuis 120 ans à entretenir les valeurs d'entraide et de fraternité des origines, liées à la même rigueur et le même respect pour la gestion et l'entretien du cimetière.
  • Le cimetière de Guéret s'est établi autour du cimetière des Pénitents Noirs, vers 1840. Auparavant, il se trouvait à l'emplacement du Lycée Pierre Bourdan.

  • Pour en savoir davantage sur les Pénitents, très répandus en Limousin du XVIe au XVIIIe siècle, vous pouvez faire une recherche sur internet, ou trouver de la littérature s'y rapportant (par exemple, dans divers livres de Louis Pérouas).
    Ils étaient pénitents blancs, gris, rouges, noirs, bleus ou violets suivant la couleur de leur robe.

  • Concernant les Pénitents Noirs de Guéret, vous pouvez lire cet article de La Montagne et celui-ci de l'Association la Digitale.

  • Pour plus d'information, contactez Luc Desmoulière.